Franck Nicaise, chef de cave par passion

De ses ancêtres, vignerons dans la Montagne de Reims, Franck Nicaise a hérité d’un lien particulier avec le champagne. D’ailleurs, tout petit, il faisait du tricycle dans le vendangeoir dont son grand-père paternel était responsable.
Il semblait donc naturel qu’il travaille à l’élaboration de ce mythique breuvage. Son histoire est cependant moins linéaire qu’annoncée.



En effet, après des études fort classiques, une licence de biochimie suivie d’un diplôme national d’œnologue, tous deux réalisés à Reims, il a soudainement brouillé le chemin tout tracé qui l’attendait en Champagne pour aller pratiquer son art en Alsace.

“J’avais besoin de me confronter à un autre univers et l’Alsace offre une palette quasiment sans égale de modes de vinification avec des blancs secs, des blancs doux, des rosés, des rouges tendres ou structurés, sans oublier le crémant et tout ceci avec des cépages aussi différents à vinifier qu’à déguster.”

La Champagne le rappela à elle au bout de cette période mais toujours pour cette activité de conseil en œnologie qui lui permis de côtoyer toutes les situations et de nombreux producteurs dont la Maison Henri Abelé qu’il conseille de 1998 à 2007, année où il décidera de ne consacrer ses attentions qu’à elle seule.

“J’ai craqué lorsque l’on m’a proposé de participer à la conception de la nouvelle cuverie. Je ne pouvais plus rester en retrait, il fallait que je m’implique. Dans cette belle Maison, une des dernières maisons indépendantes à taille humaine, je peux agir sur tous les facteurs qualitatifs, de la sélection des raisins jusqu’à l’expédition des bouteilles, voire au-delà lorsque je vais défendre mes champagnes auprès des importateurs et des consommateurs du monde entier.”

Sa venue correspond à une évolution technologique essentielle pour la Maison, l’investissement dans une batterie de petites cuves en acier inoxydable.

“Au sein de la Maison Henri Abelé, on a toujours effectué des assemblages tardifs, en général au mois d’avril pour des mises en bouteilles en juin, quand des maisons pressées par le temps effectuent cette opération dès le mois de décembre. Pour que cette phase d’assemblage soit la plus pertinente, il faut séparer les apports et vinifier, cépage par cépage, terroir par terroir, puis les conserver dans les meilleures conditions, ce que nous permet ce nouvel outil. Nous offrons ainsi aux vins de base le temps de développer tout leur potentiel avant d’être dégustés individuellement de décembre à mars pour définir nos assemblages.”

Une des grandes caractéristiques du style Henri Abelé tient effectivement dans la lenteur volontaire donnée à l’élaboration de ses champagnes. Les premières cuvées élaborées par Franck Nicaise sortent en 2010 et permettent de découvrir la patte de ce maître de cave passionné.


Je certifie avoir l'âge légal dans mon pays pour accéder au site Henri Abelé :

I certify that I am of legal drinking age within my country of residence to visit this site :

Soy mayor de edad en mi país para acceder al sitio web Henri Abelé :