Soutenir le patrimoine

Le « Sourire de Reims » ou « l’Ange au Sourire » est la statue de l’ange souriant que l’on peut admirer dans l’imposante Cathédrale Notre Dame.

C’est dans cette cathédrale emblématique que les rois de France étaient couronnés au cours de cérémonies fastueuses. L’attention portée par la Maison au patrimoine rémois a commencé avant la Première Guerre mondiale, par la restauration de la statue « L’Ange au Sourire » décapitée lors d’un incendie en 1914.

Cette figure est devenue un symbole de la ville de Reims et de sa renaissance.


L’implication d’Henri Abelé à la sauvegarde du patrimoine rémois a continué après la Seconde Guerre mondiale. Henri Abelé est l’un des premiers négociants à revenir à Reims et finance la réhabilitation de la cathédrale, à travers la fondation de « la Société des Amis de la cathédrale ». Cette noble initiative d’Henri Abelé, encore en action de nos jours, a permis de suivre et de financer une partie de chacune des campagnes de restauration en faveur de la cathédrale.

Je certifie avoir l'âge légal dans mon pays pour accéder au site Henri Abelé :

I certify that I am of legal drinking age within my country of residence to visit this site :

Soy mayor de edad en mi país para acceder al sitio web Henri Abelé :